Conseils pour établir un pré fleuri

Conseils pour établir un pré fleuri

Créer un pré fleuri, même tout petit, est une excellente façon d’augmenter la valeur écosystémique et ornementale de nos jardins. Non seulement cela ajoute une touche de beauté naturelle à votre espace extérieur, mais c'est aussi un moyen de soutenir la biodiversité en fournissant un habitat précieux et de la nourriture aux abeilles, aux papillons et d'autres pollinisateurs ainsi qu’aux oiseaux. Si vous rêvez de transformer une partie de votre jardin en un havre de fleurs sauvages, vous êtes au bon endroit.

Ici, nous explorerons les étapes essentielles pour établir un pré fleuri à partir d'un mélange de semences. Préparez-vous à faire de votre espace extérieur un véritable paradis floral !

Pour établir un pré fleuri à partir d'un mélange de semences, suivez ces étapes, en gardant à l'esprit que ce processus peut prendre jusqu'à trois ans avant de voir le plein potentiel de toutes les plantes qui s’y établiront.

Choix du mélange de semences

Optez pour un mélange de semences qui offre une séquence continue de floraison à partir d'une douzaine ou plus de fleurs sauvages vivaces et incluez quelques graminées indigènes pour créer un habitat et un abri pour divers organismes, tout en limitant la croissance des mauvaises herbes.

Assurez-vous que le mélange est adapté à votre site, en prenant en compte les caractéristiques du sol (humide, moyen ou sec) et l'exposition au soleil (plein soleil, soleil filtré ou ombre).

Préparation du site

Votre première sortie au jardin devra être consacrée à une bonne préparation du site, ce qui implique d'éliminer les mauvaises herbes concurrentes et de mettre le sol à nu avant de planter. 

Si vous convertissez votre pelouse en un pré fleuri, vous devrez d'abord enlever le gazon. Pour de petites surfaces, jusqu’à 200 ou 300 pieds carrés, le travail peut très bien se faire à la main à l’aide de pelles et d’un coupe-bordure manuel (ces lames en demi-lune au bout d’un manche de pelle…). 

Pour des plus grandes surfaces, l’utilisation d’une détourbeuse pourrait s’avérer nécessaire.

Si vous avez du temps, une méthode efficace est la solarisation du sol, qui implique de couvrir votre pelouse avec du plastique noir pendant six à huit semaines pour tuer l'herbe. 

Choisir le moment, préparez les semences

L'automne est un bon moment pour semer les mélanges, car la germination de certaines plantes sauvages nécessite l'exposition aux températures froides et au sol humide pendant l'hiver.

Le semis de printemps est aussi tout à fait possible, mais il vous faudra alors préparer les semences en procédant à une stratification froide. Cette étape toute simple à réaliser dans votre frigo est expliqué en détail dans cet article.

Ensemencement

Une fois la végétation ou le gazon enlevé, les semences prêtes, ameublissez le sol pour favoriser le développement des racines, semez les graines à la volée et nivelez le sol avec un râteau.

Nos mélanges contiennent une très grande quantité de semences (entre 13 000 et 16 000 semences pour 100 pieds carrés), mais plusieurs espèces sont vraiment très petites, ce qui résulte en un volume réduit. Pour vous assurer de bien étendre de façon uniforme le mélange sur la surface à couvrir, nous recommandons de combiner le mélange de semences à 4 ou 5 parts de sable ou de vermiculite, de bien mélanger le tout, et de semer ce nouveau mélange à la volée.

Vous pouvez aussi semer en la moitié du mélange à la volée en avançant dans un sens de la superficie, puis l’autre moitié dans l’autre sens.

Arrosez ensuite délicatement mis en profondeur, et assurez-vous de conserver le sol humide jusqu’à la germination. Vous pourrez ensuite arroser de temps en temps en fonction de la température et des jours plus secs, mais après quelques semaines, les plantes n’ont pas besoin d’arrosage autre que celui que lui fournira la nature.

Entretien du pré fleuri

Une fois le pré établi, l'entretien est minime. Surveillez les mauvaises herbes et les espèces envahissantes, et retirez-les à la main en automne. Il est possible de faucher le pré en fin de première saison après la floraison pour décourager les arbustes et arbres, mais une fauche annuelle n'est pas absolument nécessaire.

Autre avantage des plantes indigènes : aucun besoin de se soucier de l’amendement ou de la fertilisation. Les plantes indigènes sont résilientes et adaptées à notre climat et nos conditions (à condition bien sûr de choisir le bon mélange de semences pour le bon site!) et peuvent très bien se débrouiller toutes seules.

Votre seule responsabilité sera de ne PAS faire le ménage à l’automne, et ne ramassez pas les feuilles d’arbres qui pourraient se déposer sur votre pré fleuri, à moins qu’elles soient abondantes au point de créer un tapis dense. Vous offrirez ainsi un abri et de la nourriture aux insectes et au oiseaux en hiver, en plus de tous les nutriments dont vos plantes auront besoin!

Et maintenant, appréciez!

En suivant ces étapes et en étant patient, vous pourrez créer un pré fleuri magnifique et durable qui fournira un habitat pour les pollinisateurs et embellira votre paysage.

Vous verrez le mélange de plantes et de fleurs sauvages et indigènes évoluer au fil du temps, certaines espèces se déplaçant même au gré des saison en se ressemant d’elles-mêmes, d’autres en se reproduisant de façon végétative. Des oiseaux viendront peut-être y déposer (échapper?) quelques semences de plantes de votre secteur, ajoutant quelques surprises à chaque année.

Il ne vous restera qu’à décider si vous voulez encourager certaines espèces, en retirer d’autres, ou simplement ne rien faire et laisser la nature vous émerveiller.


Article précédent

Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approvés avant d'être affichés