Stratification froide des semences sauvages: procédure simple mais importante

Stratification froide des semences sauvages: procédure simple mais importante

Plusieurs plantes indigènes et sauvages, telles que l’agastache fenouil ou l’asclépiade, ont besoin d’une période de stratification à froid pour germer au printemps.

Dans la nature, certaines plantes ont en effet développé de brillants mécanismes pour se protéger et éviter de germer à l’automne avant l’arrivée de l’hiver ou trop tôt au printemps. Ces plantes, qui se ressèment d’elles-mêmes, resteront ainsi en dormance jusqu’à ce que les conditions propices à leur germination soient présentes.

Vous devinerez donc que la façon la plus facile de faire subir cette stratification aux semences sera de planter vos graines à l’automne et de laisser la nature effectuer le travail.

Mais comme nous avons souvent l’habitude de planifier nos cultures et commander nos semences pendant l’hiver pour un semis printanier, on doit s’occuper de contrôler cette stratification en quelques étapes simples permettant de simuler le processus naturel que vivent les semences de plantes sauvages et indigènes dans nos climats au cours de l’hiver.

La méthode

Essentiellement, la stratification froide permet de soumettre les semences à trois conditions leur permettant de briser leur période de dormance, soit une température plus froide, un temps d’exposition à cette température, et de l’humidité.

Vous pouvez atteindre cet objectif simplement en mélangeant vos semences à un substrat humide, les placer dans un sac ou un contenant hermétique, et placer le mélange au frigo pour la durée prescrite avant de les récupérer pour faire vos semis.

Chaque plante aura besoin d’une durée de stratification différente, ce qui influencera le choix de la date pour amorcer le processus en fonction du moment où vous prévoyez utiliser les semences pour vos semis intérieurs ou les semis directs au jardin.

Pour nos semences, cette information se trouve à l’intérieur des enveloppes, et des notes de culture plus détaillées sont disponibles sur la page de chaque plante sur notre site web.

Pour procéder, vous aurez besoin de ceci :

  • Un substrat pouvant retenir de l’humidité. Utilisez idéalement du sable ou de la vermiculite, mais l’utilisation d’un mélange de terreau est aussi possible si celui-ci est « propre ». Vous voulez éviter que se développent des moisissures pendant la stratification. Chez Akène, nous utilisons la vermiculite.
  • De l’eau, idéalement filtrée ou simplement que vous aurez laissée quelques heures sur le comptoir pour laisser le chlore s’évaporer.
  • Un contenant ou un sac hermétique.
  • Un stylo ou marqueur pour identifier vos semences.

Materiel stratification froide semences indigènes

La quantité de substrat n’importe pas trop, l’idée étant surtout d’avoir ce qu’il faut pour maintenir le tout humide et de garder les semences séparées l’une de l’autre. De notre côté, on vise habituellement un ratio d’une part de semences pour trois à cinq parts de substrat.

  • Étendez votre substrat dans un bol ou une assiette, puis ajoutez progressivement de petites quantités d’eau jusqu’à ce qu’il soit bien humecté, mais pas détrempé. Trop d’eau pourrait mener au développement de moisissures pendant la stratification.
  • Saupoudrez les semences en surface et mélangez bien.
  • Placez le mélange dans le contenant ou le sac hermétique et placez-le au frigo pour la durée prescrite. Éviter de démarrer la stratification trop tôt ; les semences restant en stratification trop longtemps pourraient commencer à germer au frigo avant le moment propice pour les démarrer!


Si vous avez plusieurs semences à stratifier, n’oubliez pas de les identifier et d’indiquer la date de début et de fin de la stratification pour ne pas perdre la trace.

Vérifiez périodiquement pour s’assurer qu’aucune moisissure se développe ou que le mélange ne s’assèche. Si le mélange devient trop sec, vous pouvez le vaporiser légèrement.

Une fois stratifiées, les graines peuvent être semées en place ou démarrées en godets à l’intérieur. Encore une fois, référez-vous aux notes de culture de chaque plante pour des informations plus détaillées.

Et voilà !


Article suivant

Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approvés avant d'être affichés